UNE JOYEUSE SEMAINE :


(Poème écrit vers l'âge de 12 ou 13 ans,
à l'occasion
d'une vacance familiale,
à Sault Mouton, sur la Côte Nord.
N'a été que légèrement modifié
pour certains détails ou
rimes.)


 
Une semaine à Sault Mouton,
c'est tout un rigodon!
De mille et une taquineries,
tante Marcelle fut la cible,
au sujet de deux beaux
Jean-Guy,
que l'on disait irrésistibles...
L'un des deux,
expert en bouche à bouche,
mais pas très "vite",
s'égara dans la forêt ,
sur des chemins boueux,
et ne prit aucune truite.

Hélas! La douce amie tant recherchée,
avait pris la fuite,
chantant fort sur d'autres sentiers,
de peur qu'un ours ne lui vole son dentier!



 
Le pauvre homme trouva ça fort louche!
Avec un talon estropié,
mais un rire plein de bonté,
le "gros" Arsène se mit en route,
avalant d'énormes casses croûtes.


Quant à la joyeuse Monique,
elle apporta un petit tonique,
qui consistait en un peu de vodka
et en petits poudings au chocolat.



Au Lac à Popo, nous nous sommes promenés,
Ah! Quelle était ardue la montée,
mais que de fous rires
sous le chaud soleil qui brille!

Cécile, à qui Raynald reprochait ses
pieds plats,
se croyait bien à l'abri au chalet
de bois noueux,
mais servit malgré elle d'habitat
à une jolie souris réfugiée
dans ses cheveux!
 


Au petit matin , Cécile appelait
les huards,
sa brosse à dents à la main,
personne ne se levait tard,
tant dans ce coin de pays
on était bien!
 


Poème de: N. Sénécal
 


 Poème suivant: ICI


Menu des Poèmes: ICI

 

Menu général:  ICI